Poêles et fourneaux

Installation d’un poêle à pellets : les regles de sécurité à respecter

Parmi les différents appareils de chauffage utilisant le bois énergie comme combustible, les poêles à pellets (ou poêle à granulés) sont les plus prisés. Ceci n’est pas un hasard puisque c’est un système de chauffage écologique et performant. Il faut toutefois savoir que l’installation des poêles à pellets est une opération assez délicate et compliquée. D’ailleurs, leur pose doit toujours être confiée à des professionnels afin de garantir un résultat sûr et sécuriser. En tout cas, l’installation de ce type d’appareil de chauffage doit obéir à quelques règles de sécurités prévues par les normes en vigueur (NF DTU 24.1). Voyons ces règles de sécurité plus en détail.

Le volume de la pièce dans laquelle est installé le poêle à pellet

Selon les normes en vigueur, les poêles à granulés doivent être installés dans un espace disposant d’un volume adéquat : ni trop grands ni trop petit.

En effet, en règle générale, vous devez les installer dans un volume d’au moins 20 à 30 m3 pour pouvoir disposer d’une quantité d’air comburant suffisant. Rappelons justement que le bois est un grand consommateur d’oxygène (contenu dans l’air) pour sa combustion. Les combustibles de bois comme les pellets ont notamment besoin d’environ 1 kg d’oxygène pour pouvoir brûler 1 kg de combustibles.

Toutefois, notez que les poêles à pellet ne doivent pas être installés dans un espace ayant une surface supérieure à environ 100 m2 (pour ne pas perdre leur performance).

Les règles de distances de sécurité lors de l’installation du poêle à pellets

Les poêles à granulés s’installent suivant des règles de distances de sécurités bien déterminées. C’est surtout par rapport aux matériaux combustibles qui se trouvent à proximité du poêle que ces distances de sécurité s’appliquent. Elles sont notamment indiquées dans la notice accompagnant le poêle à pellets lors de son achat.

En règle générale, les matériaux combustibles situés au-devant du poêle doivent être placés à une distance de 20 à 150 cm devant sa vitre ; ceux qui se trouvent à l’arrière du poêle doivent se placer entre 4 et 30 cm de son dos. Pour les objets combustibles se trouvant sur les côtés du poêle à pellet, ils doivent se situer entre 10 à 30 cm du poêle. De plus, le conduit de fumée du poêle à granulés doit être placé à 8 cm d’un mur combustible.

Notez également qu’il vaut mieux être toujours prudent. En plus de placer le poêle à pellet à de bonnes distances des parois combustibles, n’hésitez pas de couvrir ces parois par des plaques de protection. Par ailleurs, lorsque le sol sous le poêle est facilement combustible (parquet en bois par exemple), il faut impérativement y installer une plaque en acier de 2 mm d’épaisseur.

Les points à respecter concernant le conduit de fumée du poêle à pellet

En tant qu’appareil de chauffage utilisant le bois énergie comme combustible, le poêle à granulés produit des gaz toxiques qui doivent être évacués à l’extérieur de la maison. Cette évacuation se fait à l’aide d’un système de conduit de fumée donnant sur le toit. Ce conduit peut aussi, dans certains cas (pour les poêles étanches à ventouse), être utilisé comme arrivée de l’air comburant pour le poêle. Le conduit de fumée peut déjà exister (rénovation) ou nécessite d’être construit (idéalement dans le cadre d’une construction neuve).

Quoi qu’il en soit, les normes prévoient que le conduit de raccordement (conduit visible partant du poêle au plafond) ne doit comporter que deux coudes de 90 ° au maximum (deux éléments de 45 ° chacun pour adoucir le virage).

Concernant le conduit de fumée proprement dit (allant du plafond jusqu’à la sortie de toit), elle ne doit pas non plus accepter que deux coudes de 45 °. Les conduits de raccordements et de fumées doivent être conçus avec des tuyaux rigides et non des tuyaux souples.

En ce qui concerne la sortie de toit, elle doit être conçue de manière à empêcher l’introduction de la pluie, de la neige ou autres éléments étrangers dans le conduit de fumée.

Où installer son poêle à bois ?
Previous post
Comparaison consommation poêle à granulés et poêle à bois
Next post